Terrain à vendre : quel type de terre peut-on acheter en France ?

Construire une maison est une tâche longue et complexe et cela commence dès le choix du terrain à bâtir. Avant de se lancer dans ce projet immobilier en France, il existe différents types de terrain constructible à vendre que chaque intéressé doit au moins connaitre.

 

Les terrains en lotissement

 

Un terrain à vendre est de type en lotissement quand il s’agit d’un seul bloc de terrain subdivisé en plusieurs lots. Le lotisseur organise les accès, les bornes ainsi que les viabilités du terrain. Il assure également toutes les faisabilités de la construction. Une fois le terrain légalisé par le lotisseur, l’acheteur peut obtenir le permis de construire tout en respectant les règles du lotissement. Le propriétaire du terrain connait alors dans un millimètre près la surface de son terrain. C’est l’un des principaux avantages d’un terrain en lotissement.

 

Les terrains raccords/terrain viabilisés

 

Les terrains en raccordements sont totalement possibles pour la future parcelle d’un particulier. Sur ce, la distance de raccordement dépend de la décision du propriétaire. Il existe deux types de terrain en raccordement à savoir celui qui superpose avec la parcelle du voisin et celui qui déborde sur un domaine public. La construction sur ce premier nécessite une autorisation du voisin et la charge sur la surface de raccordement est confirmée sur un acte notarié.

 

Les terrains en diffus

 

Une parcelle à vendre est un terrain de type isolé ou diffus s’il n’appartient pas à un lotissement. Le propriétaire de ce terrain peut choisir n’importe quelles entreprises pour construire sa maison. Par contre, le terrain présente des limites tant sur le plan urbanisme que sur le plan budgétaire. Cela demande souvent un gros moyen financier. Aussi, l’acheteur doit effectuer toutes les analyses complémentaires du terrain à savoir le type du sol et les pentes avant de commencer la construction de sa maison.

 

Les terrains à bâtir

 

Les terrains à bâtir sont ceux qui sont aménagés, constructibles, bornés et disposant d’un accès. Il peut appartenir à un lotissement ou être isolé. En d’autres termes, le terrain à bâtir est un terrain prêt à la construction. Seuls les branchements concernant les raccordements seront à la charge de l’acheteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *