Quelques astuces pour améliorer le confort thermique de sa maison

Lorsque l’on souhaite améliorer le confort thermique de sa maison, il convient en préambule de se soucier de la qualité de son isolation. Opter pour un système de chauffage plus performant en omettant cet aspect ne permettra pas d’atteindre le but envisagé. Avant de se lancer dans les travaux, il pourra être judicieux, suivant le contexte, de faire réaliser un diagnostic de performance énergétique de son logement. Cela permettra de savoir si la réhabilitation thermique de ce dernier est jugée comme étant indispensable.

Isolation des combles et de la toiture

La perte de chaleur par le biais de la toiture est estimée, dans la plupart des cas, à près de trente pour cent. L’isolation thermique des combles aménagés ou perdus est par conséquent l’absolue priorité à envisager si l’on souhaite rehausser son confort thermique. La rentabilité de l’opération est extrêmement intéressante. En effet, les coûts engagés restent raisonnables et permettent de réaliser immédiatement des économies. Ceci va permettre de rentabiliser l’investissement de départ en quelques années, tout au plus en cinq à six ans. Des aides sont prévues, comme le crédit à l’impôt à trente pour cent, une prime énergie et la TVA à cinq et demi pour cent.
Il est important de considérer que les travaux à réaliser sont différents suivant si les combles sont aménagés ou perdus. Dans le premier cas, l’isolation se fera plutôt avec des rouleaux ou plaques, en les fixant à l’intérieur du toit. Dans le second cas, on utilisera plutôt la technique du soufflage d’isolants sous forme de flocons. Concernant le choix de l’isolant, il faut savoir que trois fois sur quatre, la laine de verre est choisie dans les foyers français. Il faut mettre cela sur le compte de son excellent rapport qualité-prix. Mais il en existe beaucoup d’autres, d’origine minérale, végétale ou animale.

L’importance de la température des parois

Un phénomène souvent mal perçu est la différence qui existe entre la température mesurée dans la maison et la température ressentie. Cette dernière est en réalité la moyenne entre la température ambiante et la température des parois. Il est donc très important de limiter au maximum les ponts thermiques et d’isoler au mieux son logement. La pose parfaite de vitrages performants est également primordiale afin d’améliorer de façon significative le confort thermique de son habitat.

La nécessité d’adopter le bon mode de chauffage

On essaiera d’éviter au maximum les chauffages par convection, c’est à dire lorsque l’air en mouvement est utilisé pour effectuer le transfert de chaleur. Privilégier les chauffages par rayonnement, comme les radiateurs électriques à inertie, les radiateurs à eau ou encore les planchers chauffants. Les ondes infrarouges, utilisées pour transférer la chaleur, améliorent de manière significative le confort thermique, tout en minimisant la stratification de l’air.

Il faut enfin se rappeler, en guise de conclusion, que le confort thermique augmente lorsque l’on prend la peine d’homogénéiser la température dans les différentes pièces de la maison. Cette petite astuce basique conjugue efficacité et simplicité et il conviendra ainsi de ne pas l’oublier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *