Location de logement d’étudiant : choisir l’option non meublée

Louer un logement « en vide » pour étudiant est très prisée dans le parc privé. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une location sans meubles, ni pour la cuisine, ni pour les autres pièces de la maison. Tout comme la location meublée, ce type de location est régi par quelques règles spécifiques. Le propriétaire ne doit ainsi meubler les pièces selon son aspiration.

Et avant d’y aménager, l’étudiant doit signer un contrat, en guise d’accord entre les deux partis, dont le propriétaire ou l’agent immobilier d’un côté et le locataire de l’autre côté. Par ailleurs, si un propriétaire de bien dispose d’un logement meublé, il peut toutefois opter pour la location sans meuble.

Dans le contrat de bail, figurent les droits et les contraintes que chacun des deux partis doit remplir tout au long de la location du logement.

Quelques détails sur le contrat de bail de location en vide

Le contrat qui régit une location d’appartement non meublé est constitué de clauses diverses où figurent les informations sur le propriétaire du logement et le locataire. On y trouve ainsi le nom et l’adresse d’une part, de celui qui met son logement en location et d’autre part, du bailleur qui va y aménager. Sur ce contrat, on trouve également les détails concernant le logement, à savoir la surface totale disponible et habitable que le locataire pourra utiliser, le prix du loyer (en euros) par mètre carré de l’espace habitable. Une référence sur le loyer majoré est en outre affichée sur le contrat de bail, afin que le locataire puisse connaître les changements qui peuvent éventuellement se présenter.

Dans le cas où le propriétaire dispose de plusieurs locataires de son appartement, il ajoutera les charges générales par conséquent, ainsi que les annexes s’il y en a. Cela dans le but d’appliquer une transparence dans le type de location.

Bien évidemment, chaque montant sur le loyer est précisé sur le contrat de location de logement. Les modes de paiement, les réclamations et les montants destinés à des éventuelles charges y sont en outre expliqués pour que tout soit vraiment clair et net. Ces charges en question rassemblent par exemple les taxes à payer, les réparations à faire ou autres.

Si dernièrement, le logement a été occupé par une autre personne, le propriétaire ajoutera dans le contrat de bail les informations concernant le versement du loyer par ce locataire, avant de faire signer un nouveau bail. À parti d’une nouvelle signature, la location légale prend effet et le propriétaire ne peut plus louer le logement à une autre personne, tout au long de la durée du bail.

Aménagement d’un logement loué en vide

En tournant vers la location d’appartement sans meuble, un étudiant aura plus de choix quant à l’aménagement de son nouvel appartement. Il peut bien se débrouiller en achetant des meubles de rangement à petit-prix ou en réalisant des petits bricolages amateurs selon ce qui lui correspond. Il peut tout à fait s’équiper de sa scie circulaire pour fabriquer quelques étagères ou pour personnaliser sa chambre. Il aura également besoin des outils de bricolage de base s’il souhaite prendre en charge l’aménagement.

Toutefois, lorsqu’il réalisera des changements qui auront un impact direct avec le logement, il devra en parler avec le propriétaire. Dans son contrat de bail, ce détail peut également être expliqué selon l’accord entre les deux parties. Dans le cas contraire, il peut opter pour des meubles classiques, sans opter pour un changement direct de l’appartement lui-même comme le fait de changer la couleur des murs, le changement des fenêtres ou porte, ou autres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *