L’immobilier prend de plus en plus sa place dans l’économie numérique

La transformation digitale a chamboulé tous les domaines. Elle a permis à certains de se développer rapidement (informatique, technologie, télécommunications) et aux structures telles que les banques traditionnelles d’être dans une situation assez difficile. Cependant, elle est inévitable. L’immobilier ne fera pas exception. D’ailleurs, les précurseurs ont toujours préparé son avènement. De profonds changements numériques sont, en effet, en train de s’opérer dans le secteur.

Les avancées numériques se font réellement ressentir dans le domaine de l’immobilier

Avec les offres en ligne et les transactions immobilières qui s’effectuent de plus en plus vite, on peut facilement comprendre que la tendance numérique a révolutionné le secteur. Mais on peut aussi le remarquer au niveau du contexte juridique. On peut, par exemple, parler de celui de la gestion des activités où les startups digitales telles que VILOGI œuvrent actuellement. Ainsi, l’instauration d’un carnet numérique d’un logement, la dématérialisation des échanges, la proposition de documents de gestion en ligne et la création d’un registre national de copropriété font partie des opérations en cours.

Tous les acteurs (acheteurs, propriétaires, locataires, ou autres) sont amenés à interagir via ces systèmes. Les analystes parlent même d’un DEM (Digital Ecosystem Management) parfaitement établi qui constitue un nouveau modèle répondant aux nouvelles contraintes de la transformation digitale. Les composantes du marché sont toujours restées les mêmes : les offres, les services, la demande, la monétisation des transactions. Mais c’est la conjoncture qui a été radicalement améliorée. Grâce à toutes ses avancées, l’immobilier sera dans les prochaines années l’un des piliers de l’économie numérique.

L’ère du web immobilier

Toutes les opérations immobilières s’effectuent actuellement en ligne. Grâce à internet, les acquéreurs, les vendeurs et les locataires peuvent réaliser toutes les démarches nécessaires en quelques clics. Des applications sont même disponibles afin de faciliter les échanges. Les sites qui représentent les agences immobilières sont légion sur la toile. La plupart d’entre eux deviennent de véritables portails de mise en relation des acteurs. Selon les statistiques, le nombre de visiteurs, pour les plateformes créées dans le secteur, s’estime à plus d’une dizaine de millions par mois dans le cas de la France.

On assiste actuellement à un vrai phénomène que les observateurs appellent le web immobilier. En plus d’un rapide accès aux offres, la toile permet aussi d’effectuer un meilleur choix de logement. Toutes les informations sont, en effet, disponibles afin d’aider les acquéreurs à trouver le bien qui lui convient. Désormais l’acheteur et le locataire peuvent, par exemple, aller sur Google Street View s’il veut connaître la situation géographique d’une maison. La visite virtuelle est également possible grâce à des outils tels que Visimmo 3D.

Ceux qui souhaitent en savoir davantage sur le niveau de sécurité de leur futur quartier et le degré de pollution peuvent accéder aux sites inhesj.fr et Prevair.org. Enfin, les données sont tellement diversifiées et disponibles qu’il suffira de quelques clics pour que les infos sur le transport, le niveau des prix et les établissements scolaires accessibles sur le lieu de leur choix apparaissent sur l’écran des internautes.

De nouvelles pratiques sont encore attendues

La transformation digitale dans l’univers immobilier n’est pas près de s’arrêter. Si certains ont déjà l’impression que la vitesse à laquelle les choses avancent est un peu trop rapide, ils ne sont pas encore au bout de leur surprise. De nouveaux dispositifs innovants sont en train d’être intégrés au niveau des transactions.

La réalité augmentée et les lunettes 3D sont, par exemple, utilisées afin que les acheteurs puissent avoir une vision détaillée de leur futur logement. Certaines enseignes suggèrent même à leurs clients d’effectuer des aménagements virtuels et de juger du résultat. Et puis, on ne manquera pas de remarquer l’usage des tablettes numériques qui se fait de plus en plus lors du remplissage des formulaires de contact ou encore de la proposition des biens par les professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *