Le marché immobilier en France et son évolution

Les statistiques des notaires nous donnent une vision claire de la classification des prix du logement de par la nature, le lieu et l’état du logement. On constate alors qu’il est tout à fait probable qu’une baisse puisse se produire dans un secteur géographique précis lorsqu’une hausse sur le marché se confirme.

Les prix du marché depuis 2010

Le journal Le Monde parle d’une bulle immobilière française en prenant en compte les prix en hausse et les prêts accordés par la banque pour l’acquisition d’un bien. En 2010, la hausse se fait d’environ + 10 % et 15 % dans les grandes villes et de + 20 % pour Paris intra-muros et dans l’immobilier ancien, c’est sans aucun doute un niveau atteint historiquement anormal. Depuis la tendance serait à la baisse et à la stabilisation.

Stabilisation des prix en 2015

Ces cinq dernières années n’ont pas été très prospères sur le marché immobilier, mais en 2015 la tendance reprend très nettement dans le neuf comme dans l’ancien. Avec le nombre de transaction qui s’élève à 15,6 % à 800 000 unités selon la FNAIM (Fédération nationale de l’immobilier). Le lancement de logements collectifs favorise une hausse significative des ventes des promoteurs qui atteignent 13,6 % en 2015.

La hausse des prix est très limité depuis le début 2015 jusqu’à présent, et d’après les dernières études du marché avenir, 2017 suivra le rythme avec de légères variantes. En effet dans le neuf on constate une montée des prix de seulement 0,8 % et une baisse des prix de 0.9 % dans l’ancien. Le volume de vente dans les marchés franciliens à favorisé cette stabilité, en progressant de + 17 % des volumes de ventes d’appartements et de maison ancien en région de l’Île-de- France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *