Investir en SPCI de rendement pour préparer sa retraite

Le SPCI est présenté sous plusieurs formes. Les investisseurs peuvent dans ce cas, choisir le type de SPCI qui lui convient en fonction de son objectif de placement. Pour les personnes qui ont envie de bien couvrir leur retraite, le SPCI de rendement est à même de répondre efficacement à leurs besoins. En effet, il permet de se pourvoir d’un revenu supplémentaire à partir du loyer d’un bâtiment dont la gestion est déléguée à un exploitant professionnel.

Les avantages du SPCI pour un futur retraité

Le SPCI de rendement est un dispositif idéal pour couvrir ses vieux jours. En effet, il permet de se constituer un revenu stable tous les trois mois, en complément de celui reçu d’un travail fixe. Ce revenu complémentaire peut ainsi, devenir une épargne retraite confortable. C’est aussi un bon moyen d’anticiper les éventuelles inflations et de stabiliser la finance au sein du ménage, quelle que soit la situation. De plus, l’acquisition d’un bien avec un SPCI de rendement peut être prise en charge entièrement avec un contrat de crédit. L’investisseur n’aura donc pas besoin de piocher dans son épargne pour constituer un apport numéraire au niveau de sa banque. Parallèlement, il est également possible d’avoir une déduction de l’intérêt du crédit et ainsi, d’éviter de le payer de sa poche.

En somme, l’investissement en SPCI de rendement peut constituer une réelle épargne pour assurer une bonne retraire. Outre ces points, le SPCI est un dispositif que tout le monde peut intégrer. L’outil est souple et permet à un investisseur de se constituer rapidement un bon patrimoine. Pour un retraité, il constitue également un revenu solide et permet d’avoir un bien à transmettre à ses enfants. Enfin, dans le domaine fiscal, l’investisseur en SPCI de rendement bénéficie d’un abattement sur l’impôt sur la fortune.

Les risques à prévoir

Avant de s’y lancer, il est toujours préférable de voir le plus et les moins sur le SPCI de rendement. En effet, parmi les points négatifs qui peuvent causer obstacles à un investisseur, il y a le coût de l’acquisition d’une part. Souvent, il est très élevé étant donné que la SPCI choisit toujours un immeuble de standing et assez cher globalement. Côté administratif, les formalités assignées à l’acquisition d’une part en SPCI sont assez complexes. On peut noter, par exemple le besoin de faire des actes notariés.

Les frais d’enregistrement et ceux des agences sont également à prévoir. L’investisseur devra aussi faire partie du processus de recherche des éventuels locataires qui opteront pour les lieux. Outre ses points, il est probable qu’il y ait un passage à vide quand le local ne trouve pas preneur ou que le locataire résilie son contrat de bail. Dans ce cas, il y aura une coupe dans la disponibilité des revenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *