vendre terrain promoteur

Quelles sont les étapes de la vente d’un terrain à un promoteur immobilier ?

Vous êtes propriétaire d’un terrain qui demeure inexploité depuis trop longtemps ? La solution est de le vendre, mais pas à n’importe qui. Vendre aux promoteurs immobiliers peut s’avérer plus complexe que ça ne paraît, chaque clause du contrat en dissimule une autre et les entourloupes sont plus que fréquentes. Voici donc une liste non exhaustive des étapes à suivre pour vendre ses bien en toute simplicité et sécurité, et en évitant de tomber dans les pièges de la vente de terrain.

Quel promoteur choisis ?

Nous avons tendance à penser que contacter un promoteur immobilier national nous garantira une offre plus qu’alléchante. Mais vous devez savoir qu’un promoteur national est axé sur la construction de très grande ampleur, un petit terrain risque de ne pas l’intéresser. Privilégiez donc un promoteur local.

Mon terrain a-t-il le potentiel pour être vendu ?

Une fois que le promoteur a été contacté, il viendra sur place pour examiner votre terrain. Une évaluation sera faite par un architecte pour déterminer la constructibilité. Il faut savoir que tous les terrains ne sont pas aptes à accueillir tous les projets immobiliers. Cela dépend de la taille de votre terrain, du vis-à-vis et de sa localisation.

Combien vaut mon terrain ?

Il est courant de se voir cacher le réel potentiel du terrain afin de le vendre à un prix minime. Pour ne pas vous faire arnaquer, vous pourrez faire appel à un professionnel pour faire une expertise de votre terrain, et comparer la valeur estimée à celle du promoteur afin de ne pas avoir de mauvaises surprises au moment de signer le contrat.

Le promoteur a-t-il tous les droits pour acheter mon terrain ?

Une fois le prix de votre terrain négocié et accepté par les deux partis, le promoteur doit vous présenter un permis. Les détails de la vente, comme la purge du permis et les conditions de financement doivent être fixés. Le temps jouant contre vous, le promoteur peut user de cette carte pour vous faire céder en diminuant le prix de vente. Si tous les détails ont été négociés et signés, vous n’aurez rien à craindre. Si vous doutez de la validité du permis, vous disposez de deux mois pour attaquer ce dernier.

Comment finaliser la vente ?

Rendez-vous chez votre notaire, pour une dernière vérification des papiers, et pour poser votre signature sur l’acte de vente définitif contenant tous les détails agréés par vous et le promoteur. Une fois cette étape faite, vous n’avez plus aucun droit sur le terrain.

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *