Le crowdfunding immobilier, le Graal des investisseurs ?

Petit épargnant ou gros investisseur, les placements financiers sont toujours un des moments de questionnement et de prise de risque. Combien investir, à quel poste, quel rendement espérer, dans combien de temps ? Trouver un investissement qui soit à la fois sécurisant et rentable semble se rapprocher de la quête du Graal. Mais les plateformes decrowdfunding immobilier telles Homunity ne s’en rapprocheraient-elles pas ?

Trouver un placement sécurisant est facile… mais qu’en est-il de sa rentabilité ?

Loin du crowdfunding immobilier, les livrets d’épargne réglementés représentent une solution tout à fait adaptée pour qui ne souhaite pas risquer gros. Le livret A par exemple permet de placer une somme d’argent et d’attendre que les intérêts tombent, permettant au propriétaire de réaliser un petit bénéfice.

Le montant ainsi placé ne risque pas de disparaître, mais le taux d’intérêt du livret A est placé sous la barre symbolique de 1%, à 0,75%. Une situation peu idéale, qui devrait durer jusqu’en juillet 2017… mais qui pourrait continuer à se dégrader passé cette date, comme l’appréhende Boursier.com !

Moindre risque, moindre gain… Pour qui souhaite obtenir un retour sur investissement réellement intéressant, cette solution ne semble donc pas des plus adaptées !

Le marché du logement, une solution sécurisante qui rapporte à long terme

A l’extrême inverse, des investir en Bourse permet d’espérer un rendement dépassant les 10%. Cependant, le risque est bien plus important. Les fluctuations qui animent les marchés de capitaux peuvent s’avérer brutales et imprévisibles, au point de perdre tout l’argent misé si l’investisseur ne sait pas diversifier ses placements et met ses œufs dans un seul et même panier.

C’est pourquoi le marché du logement semble se positionner en solution intermédiaire relativement efficace. Pour qui souhaite se constituer un patrimoine personnel, la première étape est de devenir propriétaire de sa résidence principale. Au bout de plusieurs années, le propriétaire sera en pleine possession de son bien.

Il s’agit alors de commencer à investir dans des biens secondaires, qu’il sera possible de louer afin d’en tirer des loyers réguliers. Cela peut commencer par un parking, un studio ou un petit appartement. Dans tous les cas, ces apports mensuels constituent des compléments de revenus. Cependant, pour espérer rentabiliser ces investissements plusieurs années doivent s’écouler.

Difficile de considérer cette solution comme efficace à court terme. Néanmoins, le crowdfunding immobilier résout ce problème.

Le crowdfunding immobilier, pour gagner à peu de risque et à court terme

En quoi consiste le crowdfunding immobilier, ou financement participatif, ce marché en plein boom selon cet article ? Dans un premier temps, des promoteurs soumettent leurs projets sur des plateformes en ligne. Les contributeurs choisissent alors d’investir de petites sommes, généralement à partir de 1 000€, dans celui ou ceux qui leur paraissent les plus intéressants.

Lorsqu’une levée de fonds atteint son objectif, le promoteur peut étoffer son propre apport et obtenir des financements plus intéressants pour son projet. Le chantier peut alors commencer. Lorsqu’il aboutit, les bénéfices réalisés lors de la vente des logements neufs sont répartis entre les participants à hauteur de leur contribution. Cette option présente des avantages à trois échelles :

  • Le placement est peu risqué. Contrairement aux transactions boursières fluctuantes et capricieuses, il est très facile de juger la fiabilité d’un promoteur et de son projet afin d’anticiper une éventuelle fin de chantier anticipée.
  • Les promoteurs peuvent diversifier leurs activités et obtenir des financements intéressants grâce à un apport personnel conforté.
  • Les investisseurs, qu’ils soient petits épargnants voulant obtenir un rendement à court terme ou gros portefeuilles souhaitant séparer leurs investissements, peuvent espérer une rentabilité similaire aux marchés de capitaux et à court terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *