Bien gérer sa copropriété en ASL

Certes, recourir à des professionnels du métier requiert un investissement important pour les bailleurs. De nos jours, il est tout à fait possible de gérer soi-même votre bien immobilier même dans le cas d’une copropriété. Mais comment ?

Zoom sur la copropriété

Dans une copropriété, le bien immobilier du bailleur dispose d’un élément privatif (parking, véranda, cave, etc.) et d’une part de parties communes (comme le hall, l’ascenseur, les espaces extérieurs…). La copropriété inclut tous les immeubles collectifs appartenant à des personnes différentes. L’Association Syndicale Libre ou ASL est un groupement composé de tous les propriétaires d’un ensemble d’habitations. Son principal objectif est de veiller au respect des espaces communs. L’association fixe en général les règles juridiques et les règles administratives pour le bon fonctionnement de l’administration ainsi que le mode de fonctionnement de l’association pour définir les droits et obligations de chacun.

En outre, dans la plupart du temps, la gestion est effectuée par le syndic de copropriété, qui est une prestation payante, mais qui vous assure un gain de temps et une meilleure gestion des paiements.

Mais qu’est-ce que l’ASL ?

L’ASL est géré par le syndic qui peut être une personne morale ou physique. Elle veillera à ce que les décisions prises par l’assemblée soient mises en place et respectées. Elle s’assurera également que les travaux ou réparations décidés par l’assemblée générale soient exécutés comme il se doit et veillera à l’entretien des espaces communs. En cas de besoin, le propriétaire peut consulter le syndic et lui demander conseil. Pour vous aider dans la gestion de vos biens, n’hésitez pas à utiliser un logiciel gestion ASL performant : c’est pratique et économique.

Par ailleurs, sachez que l’assemblée générale de tous les bailleurs se fait au minimum une fois par an. Seules les décisions prises durant cette réunion sont valables, à part les états d’urgences qui nécessitent parfois des décisions immédiates. Or, dans ce cas, une assemblée extraordinaire peut être sollicitée.

Administrer soi-même sa copropriété à l’aide d’un logiciel de gestion ASL

Certes, le recours à un syndic professionnel s’avérait indispensable auparavant pour gérer au mieux sa copropriété. Or, grâce aux outils performants actuels, c’est-à-dire au logiciel gestion ASL, vous pourrez gérer seul votre bien immobilier avec plus d’aisance et de simplicité. Il vous suffit d’investir une somme peu importante. D’ailleurs, le logiciel est accessible partout et à tout moment si vous disposez d’une connexion internet et d’un ordinateur.

Qui plus est, le syndic de bénévole vous permet aussi d’être autonome. Cette alternative est surtout destinée aux copropriétés de petite taille (au maximum 20 lots) et vous permet de réaliser des économies considérables, comparée au recours à un syndic professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *